Programme de recherche « Cultures visuelles »

En bref

     Constitué dans la perspective récemment ouverte par les études culturelles et visuelles, ce programme développe un ensemble de recherches et de réflexions sur l’image et les savoirs visuels, en privilégiant une approche interdisciplinaire sur des objets dont l’étude passe par le visible ou par ce qui est rendu visible (ou invisible) : rapports de pouvoir, connaissance, information, etc. La diversité des membres du groupe, des objets et des méthodes qu’il croise, nécessite d’imaginer de nouveaux outils de travail et de diffusion des travaux, sur des sujets contemporains qui sont étroitement liés à la vie dans la cité : espace urbain et architecture, fictions, motifs et paysages cinématographiques, représentations de l’intelligence artificielle, environnements numériques et médiatiques, etc.

     Un contexte en intense ébullition...

     Après s’être développées en Angleterre et aux États-Unis, l’étude des Cultures visuelles représentent aujourd’hui un champ de recherche innovant en France, dont on mesure l’importance croissante à la multiplication des axes scientifiques et pédagogiques sur les images dont se dotent les Unités de recherche (UMR 8529 IRHIS ; UMR 8225 LARCA ; UR 4100 HISCA ; etc.) et les formations universitaires (Master esthétique et cultures visuelles de l'Université de Lyon ; Master Arts, Lettre et civilisations Parcours Arts numérique et cultures visuelles de l'Université Gustave Eiffel ; Master Culture et communication Parcours Médiation culturelle et Etudes Visuelles de l'Université Toute Jean Jaurès ; Master Sciences et Cultures du Visuel de l'Université de Lille, Parcours Images et cultures visuelles à l’EHESS, etc.) depuis quelques années (une Chaire en Sciences et Culture du Visuel - CSCV) - est d’ailleurs créée en 2010 à l’Université de Lille). Et pour cause, les images participent à la construction des représentations individuelles et collectives, des identités et des pratiques culturelles, mais également à la circulation des connaissances et de l’information. Depuis plusieurs années déjà, l’image est un objet d’étude émergent dans les recherches menées au sein du laboratoire Accra. Plusieurs projets de recherche, séminaires, publications peuvent en témoigner. Comme média interdisciplinaire, l’image se diffracte sous différentes formes dans un grand nombre d’objets audiovisuels, photographiques, numériques, graphiques ou plastiques. Les cultures visuelles sont donc aujourd’hui plus que jamais à l’étude, car elles incarnent un espace de convergence épistémologique autour d’une thématique forte et véritablement interdisciplinaire.

     Il s’agit à la fois d’étudier les pratiques artistiques à partir de leurs expressions visuelles et la place de ces expressions dans le champ élargi des activités humaines. De la représentation graphique à la performance ou à la notation musicale, l’image n’est pas seulement une représentation qui appelle une interprétation ou un décodage (Hall, 1973), c’est aussi un média impliqué dans des pratiques spécifiques, susceptibles de traduire ou d’incarner les intentions de ses auteurs aussi bien que les désirs de ses spectateurs. À ce titre, la culture visuelle enrichit l’étude des formes artistiques en ménageant des ouvertures théoriques fécondes sur l’agentivité (Gell, 1998), la performance des images (Bartholeyns, 2010), ou encore l’iconologie critique (Mitchell, 1986). La transversalité de ces quelques références récentes montre l’étendue des possibles et le potentiel qu’offrent les études visuelles à nos disciplines (artistiques), dès lors qu’elles se donnent comme l’un de leurs objectifs de pouvoir dialoguer autour d’objets communs.

     Appréhendé par l'ACCRA depuis 2017...

     Si cette recherche sur les cultures visuelles constitue l'un des trois programmes phares du nouveau plan quinquennal de l'ACCRA pour la période 2024-2028, décliné à travers cinq champs de recherche, il n'est pas pour autant à ses débuts. En effet, il est issu de recherches initiées par un large groupe de travail sur les cultures visuelles créé en 2017 et rattaché au programme de recherche « Hybridations : images, objets, corps, voix, musiques » dans le cadre du plan quinquennal de l'ACCRA pour la période 2018-2023.

     Valorisé au travers de son propre site Internet

     Le groupe s'est par ailleurs rapidement doté d'une plateforme numérique culturesvisuelles.org afin de valoriser l'ensemble de ses travaux. Cette plateforme est un outil original d’élaboration, de construction et de diffusion des savoirs, qui associe étroitement une réflexion sur l’organisation visuelle des connaissances, au développement, depuis l’Université de Strasbourg, d’un réseau international de chercheurs sur les études visuelles. Cette plateforme vise en outre à intéresser un public plus large aux enjeux posés par les cultures visuelles dans notre environnement immédiat.

 

     Les membres impliqués dans ce programme poursuivent les activités engagées dans le groupe « Cultures visuelles » de l'ancien plan quinquennal 2018-2023, mais celles-ci sont à présent appréhendées au travers de cinq champs de recherche, chacun étant identifié comme un aspect incontournable ou original, innovant de l'objet du programme.

Ecologies visuelles

     Ce champ de recherche a pour objectif académique de définir, et de promouvoir, les recherches sur les écologies visuelles qui sont émergentes dans le domaine des cultures visuelles. Les écologies visuelles visent à étudier le fonctionnement, le comportement et les effets des images au sein d’environnements visuels, qu’ils soient cinématographiques, médiatiques ou fictionnels et mythologiques. Comme formes esthétiques, idéologiques, ou historicisées, plusieurs imageries relèvent de cultures visuelles situées et socialisées, embarquées dans des pratiques politiques (parfois artistiques), qu’il nous faut envisager comme des occasions de saisir la complexité du monde des représentations en tant qu’environnements.

     Qu’invite alors à envisager la vie des images en termes d’écologies visuelles ? Dans l’objectif d’évaluer l’effet des cultures visuelles dans les manières de comprendre les enjeux des crises en cours (écologiques, culturelles et sociales), les sujets vus sous le prisme des écologies visuelles offrent l’occasion de travailler sur les divers écosystèmes que peuvent constituer les images lorsqu’elles en viennent à former des milieux concrets ou fictifs. Et d’ainsi requestionner la performativité, la capacité et le potentiel des productions visuelles à nous dire quelque chose des rapports entre humains et non humains.

     Pour appréhender ce champ de recherche, deux thématiques ont été mises en exergue et sont étudiées chacune par un groupe de travail.

     1. Ecologies des images : Approches méthodologique et épisthémologique

     Le groupe de travail « Ecologies des images » se concentre sur une historiographie de l’approche écologique des images dans l’histoire de l’art et des idées, afin de reconstruire son épistémologie, notamment à travers la création d’une anthologie de textes fondateurs, et en appliquant cette approche à une étude de terrain.

     2. Images de l'écologie : Approches critique, esthétique et iconologique des motifs visuels

     Le groupe de travail « Images de l'écologie » vise à étudier les correspondances entre les images d’écologies, de nature, ou de bouleversements environnementaux, et les théories, les idées, les discours, les pratiques artistiques visuelles et les problématiques contemporaines.

Environnements numériques et médiatiques

     Ce champ de recherche s’intéresse à l’étude des environnements numériques et médiatiques dans leurs multiples relations avec les cultures visuelles. La question du numérique, et celle connexe des médias qui le constitue, implique de nombreuses ramifications, théoriques et pratiques, qu’il nous semble pertinent d’interroger. Si l’on souhaite aborder la culture numérique au prisme de la culture visuelle, une des spécificités de cette culture numérique semble être la coexistence au sein des environnements numériques du visible et du non-visible, des machines jusqu’aux logiciels et interfaces usagers.

     En ce sens, deux thématiques se sont imposées et sont approfondies chacune par un groupe de travail.

     1. L'étude de la culture numérique au prisme de la culture visuelle

     Le groupe de travail « Culture numérique au prisme de la culture visuelle » aborde la thématique en interrogeant les multiples rôles que l’image peut jouer dans le développement récent de visualités numériques.

     2. Les conditions de production d'objets visuels par/pour les environnements numériques

     Le groupe de travail « Conditions de production d'objets visuels » vise à entendre l’environnement numérique comme un système de production d’images et de connaissance nécessitant de le penser comme un ensemble complexe de logiciel, de matériel, d’infrastructure.

Epistémologie des images et du design graphique

     Ce champ de recherche porte sur les enjeux épistémologiques posés par les images et le design graphique. Le « design graphique » désigne une pratique de conception d’objets visuels qui rapproche, mélange ou hybride des textes et des images. Mais c’est aussi, par métonymie, le produit de cette pratique, dont est abondamment parsemé notre environnement quotidien : cartes, livres, affiches, interfaces, etc.

     Ce programme interroge les rapports entre d’une part ces objets (images, mais aussi composites de textes et d’images), d’autre part la connaissance. Ses enjeux épistémologiques se donnent à entendre dans deux questions complémentaires auxquelles tentent de répondre un groupe de travail : que savons-nous des images et des objets graphiques ? Qu'est-ce que les images et les objets graphiques nous permettent de savoir ?

     1. L'état de nos connaissances des images et objets graphiques

     Le groupe de travail « Images et objets graphiques » s'interroge sur l'état des connaissances que nous avons des images, sur la manière de les définir et d'en faire des objets de connaissances. Que savons-nous des images et du design graphique ? Quels ensembles théoriques peuvent nous permettre de les appréhender ?

     2. L'impact des images et objets graphiques dans l'apprentissage de nos connaissances

     Le même groupe de travail « Images et objets graphiques » s'interroge par ailleurs sur la manière qu'ont les images et les objets graphiques d'entrer dans des dispositifs qui visent à produire de la connaissance. Qu’est-ce que les images donnent à comprendre de ce dont elles sont les images ?