Marion Serfati Doctorante en arts visuels, Université de Strasbourg

En bref

affiliation à l'UR 3402 - ACCRA : depuis 2018

sujet de thèse :Transformer l'inhibition par le geste créatif. Observer les effets du croquis en art-thérapie à médiation plastique sur l'estime de soi, l'éprouvé de honte, l'inhibition et l'expression

directrice de thèse : Corine Pencenat et Silke Schauder (professeur en psychologie clinique et psychopathologie, université Picardie Jules Verne)

contact : marion.serfati@accra-recherche.unistra.fr

Parcours professionnel

     Marion Serfati a effectué une licence d'arts plastique à l'Université de Strasbourg de 2011 à 2016, avant de faire un Master d'arts-thérapie à l'Université Paris Descartes (Paris V), master né de l'association des Université Paris Descartes et Sorbonnes Nouvelle.

     Ses recherches consistent actuellement en la rédaction de trois mémoires rédigés à l'occasion de ce Master : La place de l'erreur dans le processus thérapeutique, en M1 de recherche auprès d'adultes assistant à des consultations régulières en hôpital de jour (psychiatrie) ; L'idéal, entre inhibition et construction, en M2 de recherche auprès de Mineurs Non Accompagnés avec l'ARSEA ; Penser l'interprétation en art-thérapie plastique, en M2 professionnel auprès des mêmes MNA que pour le mémoire précédemment cité.

     Ses expériences professionnelles consistent surtout en des stages en art-thérapie et en médiation culturelle, et elle travaille, depuis avril 2019, à l'AAPEI, association des parents de personnes handicapées mentales et leurs amis, à Saverne, dans laquelle elle effectue des missions en tant qu'art-thérapeute.

Thèmes de recherche

  • La honte et l'inhibition
  • L'impact de l'appréhension de la laideur sur le narcissisme et l'expression
  • Le geste
  • Les processus psychiques et de création

Curriculum vitae