Célia Kadouche Doctorante en arts du spectacle, Université de Strasbourg

Parcours professionnel

     Doctorante en études cinématographiques à l’Université de Strasbourg, Célia Kadouche a écrit un mémoire portant sur deux films d’Ingmar Bergman et prépare une thèse sur l’Histoire esthétique de l’ombre au cinéma sous la direction de Benjamin Thomas. Ses travaux s’articulent autour de questions telles que le corps et l’espace au cinéma, l’esthétique des motifs cinématographiques, les porosités entre le cinéma et la peinture. Elle consacre également une partie de ses recherches à une Histoire des théories figurales, soucieuse de développer dans ses travaux une « Histoire des formes », étroitement liée à l’activité de l’analyse filmique.

     Elle a écrit quatre articles dont un co-écrit avec Sophie Pierre pour un dictionnaire Bruno Dumont (à paraître) dirigé par Benjamin Thomas. En avril 2019 elle a également co-organisé avec Jérémie Valdenaire une journée d’étude intitulée « puissances figurantes de l’ombre au cinéma ». Son intervention  « Habiter l'ombre : réflexion sur l'obscurité comme lieu de figuration à partir de Cure (1997), Séance (2000), Rétribution (2006), Loft (2005) de Kiyoshi Kurosawa. » était consacrée à l’étude de figures fantomatiques procédant de l’ombre.

     Enfin, elle enseigne l’analyse filmique et la méthodologie universitaire à l’Université de Strasbourg en Arts du spectacle parcours cinéma.

Thèmes de recherche

  • Migrations des formes cinématographiques
  • Espace et corps au cinéma
  • Matérialité de l’image cinématographique
  • Etudes figurales
  • Histoire, esthétique et théorie du cinéma
  • Iconologie cinéma/peinture