Marie Heyd Docteur en arts

Parcours professionnel

     Jeune chercheuse au département d’Arts plastiques de l’Université de Strasbourg, les recherches de marie Heyd se concentrent principalement sur l’esthétique et la philosophie des arts contemporains, en mettant l’accent sur la façon dont elles se fondent sur une perception du temps et de son accélération. Elle a dirigé en 2018 Discours et expérience du temps dans la postmodernité. Espace qui se temporalise et temps qui se spatialise, une journée d’études réunissant des chercheurs d’horizons différents. L’ontologie et l’étude des enregistrements de l'interculturalité dans l’histoire, que ce soit du côté de la performance, de la vidéo ou du cinéma, rentre aussi dans ses considérations actuelles. A ces thèmes, elle a consacré des études, comme Procédures d’investigation quasi-anthropologiques du corps dans l’art et l’installation vidéo (Bucarest, 2017), "The Deerhunter" de Michael Cimino. Chanter, boire et manger comme moyen de réfléchir au nouveau vocabulaire de la vision et à sa transmission par le biais d’organes sensoriels (Monastir, 2018).

     Marie Heyd a obtenu un Master d’Histoire de l’art (Université de Strasbourg) en 2007, un diplôme de Critique-Essai (Université de Strasbourg) en 2001, et un Doctorat en Arts plastiques (Université de Strasbourg) en 2015. Elle a été chargée de cours en histoire et théorie des arts à l’Université de Strasbourg de 2010 à 2018 et est actuellement professeure de méthodologie et de philosophie en DSAA Design produit à l’ESDMAA à Yzeure (académie de Clermont-Ferrand). Elle est depuis 2017, membre du comité scientifique de la revue de recherche Doc.Eu (Université de Bucarest).

Thèmes de recherches

  • Esthétique et philosophie des arts contemporains : analyse des vanités et objets-souvenirs dans le champ des arts visuels
  • Crise des identités : analyse des mutations en matière de vie privée, de vie de travail et de croyances symboliques (religion, politique, etc.)
  • Nouvelles formes de lutte sociale