L'art commémoratif aujourd'hui année universitaire 2019-2020

En bref...

     Ce séminaire, organisé par Stefan KRISTENSEN, et avec le soutien de l'ACCRA et de la Faculté des Arts de l'université de Strasbourg, dans le cadre du séminaire interdisciplinaire Transversal Master II, traite, au cours de séances de travail, différents aspects de la thématique pour lesquels sont éventuellement invités des intervenants extérieurs.

     Depuis la fin du siècle passé, un certain nombre d’œuvres contemporaines ont été créées pour une fonction commémorative et commanditées par des collectivités publiques et / ou des communautés diasporiques. En commençant avec le « Monument contre le fascisme » de Jochen Gerz et Esther Shalev-Gerz (1989), œuvre issue d’un concours organisé par la municipalité de Hamburg-Harburg, nous considérerons l’évolution des œuvres publiques depuis trente ans en Europe. Plus précisément, il s’agira d’étudier les conditions de production des œuvres publiques aujourd’hui et de comprendre l’incidence du processus politique et administratif sur la conception des projets dans les concours, puis sur la réalisation des œuvres choisies. Nous considérerons en particulier un processus de près (une étude de cas en quelque sorte), celui qui a abouti à la construction des Réverbères de la mémoire de Mélik Ohanian, œuvre réalisée à Genève en 2018 suite à un concours organisé par la Ville de Genève et la Communauté arménienne. La longueur et la complexité du parcours politique et administratif permet de saisir l’ensemble des enjeux d’un tel projet. Ce processus sera étudié en regard d’un certain nombre de questions liées aux représentations mémorielles, à l’impact de l’art public et à l’évolution des formes de l’art dans l’espace public.

Conférences et séances de travail 2020