Journée d'études « Le peuple des documents. Les documents administratifs participent-ils d’un ordre graphique ? » 18 avril 2024

Sommaire

En bref

 

Le 18 avril 2024
De 9h00 à 18h00

Misha (Université de Strasbourg)
5 allée du Général Rouvillois, 67000 Strasbourg
salle de Conférence

Tram C/E/F arrêt Observatoire

Entrée libre

 

     Journée organisée par Fanny MAUREL, Vivien PHILIZOT, et Louise WAMBERGUE avec le soutien de l'ACCRA, la Faculté des arts (Université de Strasbourg) et l'Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail, dans le cadre du groupe « Cultures visuelles ».

     Les documents, aujourd’hui omniprésents dans nos vies quotidiennes, constituent depuis la fin du XVIIIe siècle, des éléments structurant du fonctionnement des administrations publiques modernes. Ils accélèrent et démultiplient notre capacité à être en tant que membre du groupe social qu’ils organisent et administrent. Or, bien qu’ils aient fait l’objet d’analyses poussées dans différentes disciplines des sciences sociales, les travaux sur les documents administratifs souffrent souvent de deux types d’angles morts : la description parfois trop générique des documents étudiés ou le manque de mise en contexte sociale et politique. De plus, les processus complexes de production de documents administratifs ne sont que rarement considérés, par les études visuelles, comme démarches de conception et comme objets graphiques à part entière.

     Cette journée d’études invite donc à esquisser de nouvelles passerelles entre les études sociologiques et les études visuelles et propose d’alimenter les discussions, dans un contexte français, sur la nécessaire attention à porter à la matérialité des documents administratifs - objets non pas inertes mais réelles manifestations visuelles de processus de fabrication et de transformations d’informations affectant notre réalité, sous tous ses aspects. Aussi, nous proposons trois axes de recherche :

  • la matérialité des documents et la manière dont leur forme particulière, liée aux évolutions techniques, affecte notre manière de penser autant que nos usages et nos habitudes ;
  • la manière dont le travail influe sur la production de documents et les procédures administratives, et inversement ;
  • l'étude de la « vie » des documents, des différentes temporalités qui les affectent et qu’ils matérialisent.