Exposition « Après l'image » Du 27 mars au 19 avril 2015

En bref

 

Du 27 mars 2015 au 19 avril 2015
de 14h00 à 18h00 (du mercredi au dimanche)

Fonds régional d’art contemporain - Agence culturelle d’Alsace
1 route de Marckolsheim, Sélestat
Auditorium

Entrée libre

 

     Exposition organisée par Janig BEGOC, Katrin GATTINGER, Olivier GRASSER-AIELLO et les étudiants du Master « Critique-essais, écritures de l’art contemporain », avec le soutien de l'ACCRA, de la Faculté des Arts (université de Strasbourg) et du Frac Alsace. Le vernissage de l'exposition aura lieu le jeudi 26 mars 2015 à 18h00. L'exposition est accompagnée d'une demie-journée d'études au Frac lundi 30 mars 2015.

     « Après l’image » est le titre d’une exposition collective montée à partir d’œuvres de la collection du Frac Alsace et dont le commissariat a été assuré par les étudiants de la promotion 2014/2015 du Master 1 « Critique-essais, écritures de l'art contemporain » du Département des arts visuels de l’Université de Strasbourg. Au travers de ce choix d’œuvres se déroule le fil d’une réflexion sur les enjeux de l’image aujourd’hui, tels qu’une nouvelle génération de chercheurs peut les envisager. Il s’agit pour eux à la fois de travailler dans la résonnance des analyses dont l’image a fait l’objet depuis plus d’une décennie, mais aussi d’envisager les projections et les dynamiques de réappropriation que l’image et les processus de représentation peuvent générer aujourd’hui.

     La problématique que ces jeunes chercheurs ont développée est issue de leur étude de la collection du Fonds régional d’art contemporain (Frac) Alsace. Les réflexions et discussions qu’elle leur a ouvertes ont permis d’affiner leur recherche et de les mettre en écho avec la pensée de différents théoriciens de l’art, et ainsi de définir une approche et un choix d’œuvres singuliers.

     En ouvrant sa collection à l’Université, le Frac Alsace affirme la force du lien que l’art entretient avec la recherche. Sans nul doute, les artistes, par le caractère innovant de leurs œuvres, qu’il soit formel ou conceptuel, et par les territoires d’investigation qu’ils ouvrent, doivent être considérés comme des chercheurs du temps présent. Mais plus encore, la richesse et la résonnance dans le temps de ce qui est une œuvre de qualité révèlent cette œuvre comme un objet d’étude pour les chercheurs en art mais aussi des champs scientifiques et de la connaissance.

     Cette expérience entre le Frac Alsace et le Département des arts visuels de l’Université de Strasbourg - qui s'inscrit depuis 2009 dans la continuité des projets de conception et de production d'exposition par les étudiants avec les œuvres de la collection dans le cadre d'une convention - affirme le souci du Frac de se positionner comme partenaire et partie prenante des axes pédagogiques de l’enseignement supérieur.